Abbas appelle le Sommet arabe à adopter le plan de paix proposé au CS (Lead)

Dans son allocution prononcée lors de l'ouverture du Sommet arabe, tenu dans la ville saoudienne de Dhahran

AA/Arabie Saoudite/Qays Abu Samra

Le président palestinien, Mahmoud Abbas, a appelé le Sommet arabe, tenu dimanche dans la ville saoudienne de Dhahran, à adopter et à soutenir le plan de paix qu'il avait soumis au Conseil de Sécurité de l'ONU en février dernier.

S'exprimant devant le 29ème Sommet arabe, Abbas a indiqué que le plan de paix qu'il avait proposé repose sur l'initiative arabe et appelle "à la tenue d'un congrès international pour la paix cette année".

"Le congrès doit résulter de l'adhésion de la Palestine en tant que membre à part entière à l'ONU, de la formation d'un mécanisme international multilatéral afin d'engager des négociations sérieuses conformes aux résolutions de la légitimité internationale, et de la mise en œuvre de ce qui est convenu dans un délai déterminé, avec des garanties sérieuses de l'initiative arabe telle qu'adoptée", selon Abbas.

Le président palestinien a affirmé que l'Administration américaine actuelle "a violé les résolutions internationales après avoir considéré Jérusalem comme capitale d'Israël, et a fait d'elle même une partie du conflit et non pas un médiateur unique pour le résoudre, discréditant ainsi le plan de paix américain".

"Nous n'avons jamais rejeté les négociations (avec Israël), et nous avons accepté toutes les initiatives qui nous ont été soumises. Nous avons travaillé avec le Quartet international et avec toutes les administrations américaines, et nous avons rencontré le président (Donald Trump) à plusieurs reprises, nous avons attendu qu'elle propose son plan de paix. Cependant, ses décisions récentes ont constitué un revers majeur rejeté par la plupart des pays", a-t-il ajouté.

Au sujet de la réconciliation palestinienne, Abbas a déclaré: "Nous n'avons pas mis fin aux efforts de réconciliation, mais soit nous prenons toutes les rênes dans la Bande de Gaza, sinon rien".

"Nous n'avons pas abandonné notre peuple dans la Bande de Gaza et nous ne le ferons pas. Nous avons assumé la responsabilité et présenté la moitié de notre budget gouvernemental à notre peuple à Gaza. Mais comment le gouvernement de consensus peut-il assumer sa responsabilité sans qu'on lui permette de s'acquitter pleinement de ses responsabilités à Gaza comme en Cisjordanie?", a-t-il poursuivi.

Abbas a également appelé à la nécessité d'encourager à visiter la ville de Jérusalem, affirmant qu'il ne s'agit pas "d'une normalisation avec Israël".

" Jérusalem fait l'objet d'une attaque israélienne sans précédent, visant à brouiller son identité et à forcer son peuple à s'exiler, avec le soutien américain", a-t-il ajouté.

"Je réitère que Jérusalem-Est est la capitale éternelle de la Palestine", a-t-il renchéri.

Le président palestinien a également appelé les Etats arabes à à s'opposer aux efforts menés par Israël afin d'obtenir un siège permanent au Conseil de Sécurité.

YORUMLARI GÖR ( 0 )
Okuyucu Yorumları 0 yorum
Diğer Haberler