Attaque armée au Jammu-et-Cachemire: 2 soldats indiens tués

Au lendemain de l'anniversaire de la mort d'Afzal Guru

AA / Srinagar (Jammu-et-Cachemire ) / Zahid Rafiq

Des hommes armés ont envahi samedi un camp militaire dans le Jammu-et-Cachemire indien, tuant au moins deux soldats et en blessant six autres, ont rapporté des médias locaux et des sources policières.

Une fusillade se poursuit alors que l'armée indienne apporte de lourds renforts. Le gouvernement a lancé une alerte dans toute la région.

Les médias indiens ont rapporté que trois ou quatre hommes armés sont entrés dans le camp fortement fortifié de l'armée à Sunjwan, dans la région contestée de Jammu, à 5 h heure locale (23h30 GMT vendredi).

Des sources de la police ont confirmé la mort de deux soldats et déclaré qu'au moins six autres s avaient été blessés.

L'attaque survient un jour après que la région occupée a observé le cinquième anniversaire de la mort du dirigeant Afzal Guru, qui a été pendu par les autorités indiennes pour une attaque présumée contre le parlement.

Les autorités indiennes n’ont jusqu’à 12h00 GMT commenté l’attaque.

"Je ne pense pas qu'il soit approprié de le commenter puisque l'opération est toujours en cours. Mais soyez assurés que nos forces et notre personnel font leur devoir ", a déclaré le ministre indien de l'Intérieur Rajnath Singh aux journalistes à New Delhi, selon les médias locaux.

Le Cachemire, une région de l'Himalaya à majorité musulmane, est détenu par l'Inde et le Pakistan en partie et revendiqué par les deux pays dans son intégralité. Une petite tranche du Cachemire est également détenue par la Chine.

Les deux pays ont mené trois guerres - en 1948, 1965 et 1971 - depuis leur partition en 1947, dont deux ont été menées au Cachemire.

Au glacier du Siachen, dans le nord du Cachemire, les troupes indiennes et pakistanaises se sont battues par intermittence depuis 1984. Un cessez-le-feu est entré en vigueur en 2003.

Les groupes de résistance cachemirie au Jammu-et-Cachemire se sont battus contre la domination indienne pour l'indépendance, ou pour l'unification avec le Pakistan voisin.

Plus de 70 mille personnes auraient été tuées dans le conflit depuis 1989. L'Inde maintient plus d'un demi-million de soldats dans la région contestée.

YORUMLARI GÖR ( 0 )
Okuyucu Yorumları 0 yorum
Diğer Haberler