Cameroun/Nord : Six militaires et 2 civils tués par des braconniers dans un parc national

Les militaires et villageois qui patrouillaient dans le parc sont tombés dans une embuscade tendue par des "braconniers soudanais" (force sécuritaire à Anadolu)

AA/Yaoundé/Peter Kum

Six militaires et deux civils ont été tués dans la nuit de jeudi à vendredi, en plein cœur du parc national de Bouba Ndjidda, dans le Nord du Cameroun, a appris Anadolu auprès d’un officiel camerounais.

« Les militaires patrouillaient dans le parc avec deux villageois qui leur servaient de guide, quand ils sont tombés dans une embuscade tendue par des braconniers lourdement armés », a indiqué le Commandant de la 3e région militaire interarmées, Général Eba Eba Benoit.

« Selon les éléments préliminaires en notre possession, ces braconniers seraient de nationalité soudanaise », a précisé l’officier, ajoutant que des riverains du Parc, ont indiqué avoir aperçu, il y a quelques jours, des hommes « sans aucun doute des soudanais », entrer au Parc, sur des chevaux.

Le gouverneur de la région du Nord, Jean Abaté Edi’i qui a réceptionné les corps des victimes, vendredi après-midi, à Garoua, capitale du Nord Cameroun, a confié à Anadolu, qu’une « opération de ratissage sera lancée dans les heures à venir, pour traquer ces braconniers ».

« C’est regrettable ce que nous venons de vivre. Le crime transfrontalier ne peut prospérer dans la région du Nord. Nous venons de tenir une réunion de crise et de sécurité. Des mesures fortes ont été pris et je peux vous assurer que les meurtriers tomberont dans les filets de nos forces », a martelé le Gouverneur Abaté.

En décembre 2012, le Gouvernement camerounais avait déployé plus de 600 militaires soldats dans le parc de Bouba Ndjidda (2 200 km2 superficie), où plus de 300 éléphants avaient été massacrés en début d'année par des braconniers soudanais, selon l’organisation WWF.

Ce déploiement visait à prévenir une nouvelle incursion de braconniers étrangers. Engagé sur plusieurs fronts de guerre (notamment contre Boko Haram) le Cameroun a été obligé de baisser sa garde dans ce parc, permettant ainsi, involontairement, le retour des braconniers.

YORUMLARI GÖR ( 0 )
Okuyucu Yorumları 0 yorum
Diğer Haberler