Cisjordanie : Protestations contre la réduction par l’UNRWA des services fournis aux réfugiés

Cisjordanie : Protestations contre la réduction par l’UNRWA des services fournis aux réfugiés

AA/ Qalqilya (Cisjordanie occupée)/ Lubaba Zuqan

Des centaines de Palestiniens ont défilé, jeudi, dans la ville de Qalqilya dans le nord de la Cisjordanie, en signe de protestation contre la réduction par l'Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine au Proche-Orient (UNRWA), des services fournis aux réfugiés dans les camps de la Cisjordanie.

Le mouvement protestataire a débuté dans le centre de Qalqilya et a regagné l’hôpital de l’UNRWA dans la ville, où a été organisé un rassemblement de protestation. Des représentants des institutions et des factions palestiniennes y ont prononcé des discours réclamant à l'UNRWA l’arrêt de réduction des services fournis aux réfugiés et déplorant ces mesures.

Des activistes et des protestataires ont fermé, jeudi matin, le bâtiment de l’UNRWA érigé dans la ville de Naplouse dans le nord de la Cisjordanie et ont empêché les véhicules de l’Office de circuler, hormis les véhicules alloués à l’enseignement et à la santé.

Imad Ishtiwi, porte-parole du "Comité central contre les réductions de l’UNRWA" a déclaré que la marche s’inscrit dans le cadre d’une série d’événements protestataires, qui réclament le développement l’hôpital de l’Office ; unique hôpital pour les réfugiés de la Cisjordanie, ainsi que la cessation de la politique de réductions".

Ishtiwi a également confié à Anadolu que "le Comité ainsi que les protestataires réclament la cessation de la politique de réductions adoptée par l’UNRWA dans la fourniture de services aux réfugiés, outre le retour des enseignants diplômés qui ont été licenciés".

"Nous réclamons également le départ du personnel américain qui opère auprès de l’Office à Jérusalem, notamment, Scott Anderson, directeur des opérations de l’UNRWA en Cisjordanie", a-t-il lancé.

Selon Ishtiwi, il est prévu d’installer une tente de sit-in dans la place des martyrs dans le centre de Naplouse, qui marquerait ainsi le lancement des événements protestataires dans le nord de la Cisjordanie.

La Cisjordanie témoigne, depuis des mois, des mouvements protestataires contre l’UNRWA qui se sont intensifiés après le licenciement par l’Office de près de 158 enseignantes et enseignants diplômés qui travaillaient des les écoles lui appartenant.

Le licenciement des enseignants a provoqué la perturbation du processus éducatif dans plusieurs écoles puisqu’on n’a pas recruté d’autres instituteurs pour les remplacer.

Le 23 janvier dernier, le Département américain des Affaires étrangères avait annoncé que Washington avait gelé 65 millions de dollars de ses aides à l’UNRWA.

Au cours des dernières années, l’Office avait réduit les services médicaux et les vivres qu’il fournit aux réfugiés, outre le licenciement de 158 enseignants qui travaillent dans des écoles lui appartenant et érigées dans les camps de la Cisjordanie.

L'UNRWA fut créée le 8 décembre 1949 en vertu de la résolution 302 de l'Assemblée générale des Nations Unies, afin de fournir une assistance et une protection aux réfugiés palestiniens, en Cisjordanie, à la Bande de Gaza, en Jordanie, au Liban et en Syrie.

L'Office a toujours affirmé que les contributions financières des donateurs ne répondent pas à la demande croissante de services en raison de l'augmentation du nombre de réfugiés et de l'aggravation de la pauvreté et des besoins humanitaires.

Cisjordanie : Protestations contre la réduction par l’UNRWA des services fournis aux réfugiés

Cisjordanie : Protestations contre la réduction par l’UNRWA des services fournis aux réfugiés

YORUMLARI GÖR ( 0 )
Okuyucu Yorumları 0 yorum
Diğer Haberler