Crise syrienne: Priorité au "Processus politique", pour Merkel et Poutine

Le Kremlin indique que le président russe a informé la Chancelière allemande que les attaques récentes des Etats-Unis, du Royaume-Uni et de la France contre la Syrie sont "une violation du droit international"

AA/Berlin/Houssam Sadeq

La Chancelière allemande, Angela Merkel, et le président russe, Vladimir Poutine, ont convenu, mardi, de faire du "processus politique", la priorité des efforts déployés pour la résolution de la crise syrienne.

Le porte-parole du gouvernement allemand, Steffen Seibert, a indiqué, dans un bref communiqué, que "la Chancelière s'est entretenue, mardi par téléphone, avec le président Poutine, concernant les développements en Syrie".

Seibert a ajouté que Merkel a également discuté avec Poutine des options disponibles pour la résolution de la crise en Syrie".

Selon le communiqué, les deux parties "ont convenu de se focaliser sur le processus politique, dans les efforts déployés pour mettre fin au conflit sanglant qui persiste en Syrie depuis plusieurs années.

De son côté, le Kremlin a indiqué, dans un communiqué repris par le journal allemand privé "Die Zeit" que "Merkel et Poutine se sont entretenus par téléphone mardi et ont discuté des développements en Syrie".

"Le président Poutine a condamné, au cours de l'entretien téléphonique, les attaques récentes des Etats-Unis, de la France et du Royaume-Uni", ajoute le communiqué du Kremlin.

Poutine a considéré que "les attaques sont une violation du droit international et de la Charte des Nations unies, et qu'elles ont causé de graves dommages à la résolution pacifique de la crise syrienne".

D'après le même communiqué, Poutine et Merkel ont souligné "l'importance d'effectuer une enquête globale et indépendante par la mission de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) en Syrie" dans l'affaire de l'utilisation du gaz toxique lors de l'attaque sur la localité de Douma.

Les deux parties ont également exprimé leur volonté de faciliter la reprise des efforts politiques et diplomatiques, dans le cadre de la résolution de la crise syrienne, et la reprise des contacts bilatéraux concernant cette question, selon la même source.

Pour rappel, samedi dernier, les forces armées françaises, américaines et anglaises avaient frappé des sites de fabrication d’armes chimiques du régime syrien en riposte à l’utilisation de gaz chimiques le 7 avril dernier à Douma ayant fait 78 morts. Washington et ses alliés occidentaux avaient tenu le Régime syrien pour responsable de l'attaque.

YORUMLARI GÖR ( 0 )
Okuyucu Yorumları 0 yorum
Diğer Haberler