EtatsUnis: Le CAIR condamne le maintien de la prison de Guantanamo

Le Conseil des relations américano-islamiques (CAIR) a condamné dans un communiqué jeudi l'annonce du président américain Donald Trump au sujet du maintien de la prison de Guantanamo.

AA/ Mustapha Kamel

Le Conseil des relations américano-islamiques (CAIR) a condamné l'annonce du président américain Donald Trump au sujet du maintien de la prison de Guantanamo.

"Nous condamnons la décision du président Trump sur le maintien de la prison militaire illégale de Guantanamo où seuls les musulmans sont détenus", a déclaré le CAIR dans un communiqué publié jeudi sur son site Internet.

"Plusieurs rapports faisant état de mauvais traitements et d'absence de procédures légales à Guantánamo ont tâché l'image de notre nation au sein de la communauté internationale et ont réduit notre autorité morale de poursuivre les présumés terroristes détenus par les Etats-Unis", a indiqué le CAIR dans son communiqué.

"Les tribunaux militaires de Guantanamo sont très mal gérés", a-t-il précisé.

"Ils n'ont pas condamné un seul accusé, alors que nos tribunaux civils essaient régulièrement de sanctionner le terrorisme", a-t-il ajouté.

"Guantánamo est en train de corrompre le système de justice pénale en refusant d'accorder aux 41 détenus les procédures légales fondamentales et de les faire comparaître devant le tribunal", a expliqué le CAIR.

"Ceux qui sont innocents doivent être libérés et renvoyés à leurs familles", a-t-il réclamé.

"Il faut garantir aux accusés un procès équitable compatible avec les valeurs constitutionnelles de notre pays et il ne faut juger que les coupables .. et notre gouvernement ne doit pas prolonger la période de détention des détenus acquittés", recommande le CAIR.

Lors de son premier discours sur l'état de l'Union prononcé mardi devant le Congrès américain, Donald Trump a déclaré avoir signé un décret pour garder ouverte la prison de Guantanamo, mettant ainsi fin à toutes les tentatives de fermeture, en particulier celles de l'époque de son prédécesseur, Barack Obama.

Le camp de Guantanamo est situé dans la baie de Guantanamo dans le sud-est de Cuba où se trouve une base militaire américaine.

Il se compose de trois sections. X-Ray est la première section créée, puis le camp delta et le camp Iguana.

Le camp de Guantanamo est une autorité à part entière puisque situé en dehors du territoire des États-Unis et aucune loi sur les droits de l'homme ne lui est applicable.

Les autorités américaines ont ouvert Guantanamo en 2002 pour emprisonner les personnes soupçonnées d'être impliquées dans des actes de terrorisme.

L'ancien président Barack Obama a promis en 2008 lors de sa campagne électorale de fermer la prison s'il accède au pouvoir, mais il a décidé de transférer les détenus dans d'autres pays, à la suite de l'opposition du Congrès américain à leur transfert aux États-Unis afin qu'ils soient jugés.

À l'heure actuelle, 41 personnes sont en détention à Guantanamo.

(AA)

YORUMLARI GÖR ( 0 )
Okuyucu Yorumları 0 yorum
Diğer Haberler