Frappes en Syrie : L’UA exprime sa "préoccupation" et condamne l’utilisation d’armes chimiques

L’UA a déclaré que toute réaction à l’utilisation d’armes chimiques par le régime syrien doit être fondée sur «des preuves irréfutables».

AA / Bujumbura / Jean Bosco

L’Union africaine a exprimé sa « préoccupation » concernant la situation en Syrie et condamné toute utilisation d’armes chimiques, dans un communiqué diffusé dimanche sur son site officiel.

A propos de l’utilisation d’armes chimiques par le régime syrien, «l'Union africaine condamne fermement toute utilisation d'armes chimiques et autres, interdites par le droit international», a précisé la déclaration du président de la Commission de l’UA, Moussa Faki Mahamat.

«L'Union africaine, qui est profondément attachée au multilatéralisme, souligne que toute réponse à de tels
actes doit être fondée sur des preuves irréfutables recueillies par une entité compétente, indépendante et crédible », a-t-elle indiqué.

L’UA a appellé également à «se conformer scrupuleusement au droit international, y compris la primauté du Conseil de sécurité des Nations unies pour l’autorisation de tout recours à la force», a ajouté la déclaration.

L’UA a interpellé, par ailleurs, le Conseil de sécurité de l’ONU pour promouvoir la paix mondiale.

«L'Afrique attend des membres du Conseil de sécurité des Nations unies, en particulier ceux d’entre eux qui sont permanents, qu’ils mettent de côté leurs divergences et ne ménagent aucun effort pour promouvoir la paix mondiale et le bien commun de l'humanité, conformément aux responsabilités qui leur sont conférées par la Charte des Nations-Unies», a expliqué l’UA.

«Le peuple syrien n’a que trop souffert. Face à cette situation dramatique, la seule ligne de conduite raisonnable est l'intensification des efforts internationaux visant à trouver une solution politique durable basée exclusivement sur la poursuite des intérêts du peuple syrien et respectant l'intégrité territoriale de la
Syrie», a conclu l’UA.

Samedi dernier, la Syrie a été la cible de frappes de la France, de la Grande Bretagne et des Etats-Unis.

Ces frappes ont visé, selon les forces tripartites, les sites de production d’armes chimiques du régime de Bachar Al-Assad, en riposte aux attaques à l’arme chimique
perpétrées à Douma dans la Ghouta Orientale le 7 avril et qui ont fait 78 morts et des centaines de blessés selon les Casques blancs.

YORUMLARI GÖR ( 0 )
Okuyucu Yorumları 0 yorum
Diğer Haberler