Frappes militaires en Syrie: "Une action appropriée", selon Erdogan (Lead)

C’est ce qui ressort d’une allocution du président turc lors du Congrès de son Parti de la Justice et du Développement (AKP) tenu à Istanbul

AA/ Istanbul (Turquie)/Etem Geylan

"Une action approriée". C'est ainsi que le président de la République de Turquie, Recep Tayyip Erdogan, a qualifié, samedi, les frappes militaires menées par Washington, Londres et Paris contre le Régime syrien.

C’est ce qui ressort d’une allocution d’Erdogan prononcée, samedi, lors du Congrès de son Parti de la Justice et du Développement (AKP) tenu dans le district de Fatih relevant de la province d’Istanbul.

"Nous ne pouvons pas approuver ce qu’avaient subi les petits enfants à cause de l’usage d’armes chimiques. L’auteur [de l’attaque de Douma] devrait en payer le prix", a lancé le président turc.

Il a, d’autre part, indiqué que "le Régime syrien avait réalisé [après les frappes militaires] que ses attaques brutales, qui se sont intensifiées ces derniers jours contre l'opposition et contre le droit et les lois, ne passeraient pas sans réponse".

Aux yeux d’Erdogan, la Turquie est la seule force en mesure de rétablir le cours normal de la vie dans les zones qu’elle contrôle en Syrie.

Le président turc a, par ailleurs, annoncé qu'il s'entretiendrait au téléphone avec son homologue français, Emmanuel Macron, pour discuter des frappes contre le Régime d'al-Assad.

"Nous sommes en contact avec M. Poutine (président russe) et nous aurons des contacts avec lui et avec les États-Unis aujourd'hui ou demain", a fait savoir le chef de l’Etat turc .

Erdogan a, également, appelé la communauté internationale à discuter de l'avenir des divers types d'armes de destruction massive, qu'elles soient chimiques, nucléaires ou conventionnelles, et à faire en sorte que la récente Crise en Syrie soit une incitation à canaliser les énormes ressources dépensées à l'armement au profit de l'humanité.

Washington, Paris et Londres avaient annoncé, samedi à l’aube, l’exécution d’une frappe militaire tripartite contre des cibles relevant du Régime syrien.

L’attaque tripartite avait été menée en réponse à l’attaque chimique lancée par le Régime syrien sur Douma, samedi dernier, ayant fait au moins 78 morts et des centaines de morts, selon les Casques blancs.

YORUMLARI GÖR ( 0 )
Okuyucu Yorumları 0 yorum
Diğer Haberler