Frappes occidentales contre la Syrie : "Une réponse adéquate" (Turquie) (Lead)

Frappes occidentales contre la Syrie : "Une réponse adéquate" (Turquie) (Lead)

AA/ Ankara

"Une réponse adéquate". C'est ainsi que la diplomatie turque a qualifié samedi les frappes militaires menées par Paris, Londres et Washington, en riposte à l’attaque aux armes chimiques perpétrée à Douma relevant de la Ghouta orientale de Damas.

Dans un communiqué publié samedi matin, le ministère turc des Affaires étrangères a salué l’opération militaire qui "traduisait la conscience de l'humanité face à l'attaque chimique de la ville de Douma" et qui incombait, fort probablement, au Régime syrien.

Le communiqué dont Anadolu a eu copie a confirmé que les attaques aveugles menées par des armes de destruction massive dont les armes chimiques contre les civils, représentaient un crime contre l’humanité.

Selon la diplomatie turque, le Régime syrien opprime son peuple à travers l’utilisation d’armes conventionnelles et chimiques depuis plus de 7 ans.

Aux yeux de la conscience de la communauté internationale, le Régime syrien a commis des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, lit-on dans le communiqué.

Le ministère a, d’autre part, indiqué que la Turquie accordait un très grand intérêt quant à la sanction de tels crimes ainsi qu’à la création d’un mécanisme traduisant en justice les responsables [de l’attaque chimique] dans le but d’éviter la récurrence d'incidents similaires.

La diplomatie turque a, par ailleurs, appelé la communauté internationale, notamment les membres du Conseil de sécurité, à se mettre d’accord sur les mesures conjointes à prendre qui pourraient garantir la traduction en justice des utilisateurs d’armes chimiques.

Le président américain, Donald Trump, a ordonné, samedi, dans une allocution télévisée, "de mener une frappe militaire contre des positions du Régime de Bachar al-Assad".

De son côté, la Première ministre britannique, Theresa May, a souligné, dans une déclaration télévisée, "qu’il n’y avait pas d’alternative à l’utilisation de la force pour dissuader le Régime syrien".

Le président français, Emmanuel Macron, a, quant à lui, ordonné "les forces françaises d’intervenir en Syrie, conjointement avec celles des Etats-Unis et du Royaume-Uni, pour faire face à l’arsenal chimique du Régime syrien", a annoncé l’Elysée.

La frappe tripartite intervient en riposte à l’attaque aux armes chimiques perpétrée, samedi dernier, dans la ville de Douma faisant 78 civils morts et des centaines de blessés, selon les Casques blancs.

YORUMLARI GÖR ( 0 )
Okuyucu Yorumları 0 yorum
Diğer Haberler