Haniyeh et des dirigeants du Hamas quittent Gaza en direction du Caire

La délégation comprend plusieurs dirigeants de Hamas, dont principalement, les membres du bureau politique, Khalil al-Hayya, Rouhi Mushtaha et Fathi Hamad.

AA/ Gaza / Nour Abu Aisha - Hani Al-Shaer

Le chef du Bureau politique du Mouvement palestinien de résistance islamique (Hamas), Ismaël Haniyeh et une délégation formée de hauts dirigeants du mouvement ont quitté, vendredi matin, la Bande de Gaza, via le poste frontalier de Rafah, en direction de la capitale égyptienne, Le Caire, en vue d'y rencontrer des responsables égyptiens.

"La délégation comprend plusieurs dirigeants de Hamas, dont principalement, les membres du bureau politique, Khalil al-Hayya, Rouhi Mushtaha et Fathi Hamad", a appris Anadolu d’un communiqué de Fawzi Barhoum, porte-parole du Mouvement.

Selon Barhoum, "la visite s’inscrit dans le cadre d’arrangements préalables et d’efforts déployés par Hamas visant à mener des consultations avec l’Egypte, en vue de soulager les habitants de la Bande de Gaza et d’atténuer les différentes crises qui y perdurent ; des crises qui l'ont conduit au bord de l'abîme".

"La visite intervient également dans le cadre de mise en œuvre des accords de réconciliation de 2011 et de 2017. Elle vise également à soutenir les efforts déployés par l'Egypte pour mener à bien la réconciliation ", a-t-il ajouté.

D’autre part, Barhoum a affirmé que "la délégation présidée par Haniyeh se rendait au Caire dans le cadre des efforts consentis par Hamas en vue de protéger la Cause palestinienne, de contrer la récente décision américaine sur Jérusalem et de faire face à la colonisation".

La délégation de Hamas avait quitté la Bande de Gaza sans annoncer au préalable sa visite en Egypte.

Plus de 2 millions d’habitants dans la Bande de Gaza souffrent de conditions ardues à cause du blocus israélien, qui perdure depuis près de 12 ans. La réconciliation entre Fatah et Hamas qui traîne a davantage compliqué le quotidien des Gazaouis.

Le 12 octobre 2017, Fatah et Hamas avaient signé, au Caire, un accord de réconciliation pour permettre au gouvernement de gérer Gaza et la Cisjordanie et mettre ainsi un terme à la division qui perdure depuis 2007.

YORUMLARI GÖR ( 0 )
Okuyucu Yorumları 0 yorum
Diğer Haberler