La Grèce refuse d'extrader un terroriste turc

Burak Agarmis a été arrêté à Athènes en novembre 2017 avec huit autres membres du groupe terroriste d'extrême gauche

AA / Athènes (Grèce) / Furkan Naci Top

Un tribunal grec a rejeté mardi la demande de la Turquie d'extrader un membre du Parti-Front révolutionnaire de libération du peuple (DHKP-C), selon l'agence de presse grecque "ANA-MPA" .

Burak Agarmis a été arrêté à Athènes en novembre 2017 avec huit autres membres présumés du DHKP-C. Ils ont été accusés d'appartenir à une organisation terroriste et de détenir des explosifs, des armes à feu et des documents falsifiés.

Avant que la Cour d'appel de Larissa ne rende sa décision, l'accusation avait soutenu qu'Agarmis ne devait pas être extradé sous prétexte que "la position de la Turquie à l'égard des droits de l'homme n'est pas positive".

Il s'agit de la sixième décision de ce type dans laquelle un tribunal grec rejette une requête d'Ankara visant à extrader les neuf membres du DHKP-C.

Le DHKP-C est responsable de plusieurs opérations terroristes en Turquie, y compris une attaque contre l'ambassade américaine en 2013 à Ankara, qui avait coûté la vie à un agent de sécurité turc.

Des médias grecs ont évoqué des indices sur un attentat que le groupe prévoyait de mener lors de la visite du président turc, Recep Tayyip Erdogan, en Grèce en décembre dernier.

Le groupe d'extrême gauche est classé terroriste par la Turquie, les États-Unis et l'Union européenne.

YORUMLARI GÖR ( 0 )
Okuyucu Yorumları 0 yorum
Diğer Haberler