L'agresseur israélien d'un Palestinien en liberté, 3 ans après le début de son procès

La police israélienne n'a pas exécuté les ordres du tribunal relatifs à son interpellation pour avoir refusé de comparaître devant le tribunal, selon le quotidien israélien Haaretz

AA/Jérusalem/Oussama Ghassani

Trois ans se sont écoulés depuis le début du procès d'un dirigeant de l'extrême droite israélienne accusé d'avoir agressé un Palestinien. Le procès est toujours en suspens en raison de l'absence du colon lors des audiences, a rapporté, lundi le quotidien israélien "Haaretz".

La même source a indiqué que le colon Baruch Marzel, actif à Hébron n'a assisté qu'à deux audiences de son procès concernant l'assaut lancé contre une maison et l'agression de son propriétaire palestinien.

Marzel avait été convoqué à sept reprises et n'a assisté que deux fois. La police israélienne n'a pas exécuté les ordres du tribunal relatifs à son interpellation pour avoir refusé de comparaître devant le tribunal.

Selon l'acte d'accusation, Marzel est accusé d'être entré dans une propriété privée et de voie de fait avec blessures.

L'incident a eu lieu en 2013 contre l'activiste palestinien Issa Amru, lorsque Marzel a pris d'assaut sa maison et l'a agressé après lui avoir demandé de partir.

Même après l'arrivée d'un soldat israélien sur les lieux pour séparer les deux hommes, Marzel a continué de tabasser Amru.

Haaretz a rapporté que l'acte d'accusation a été émis deux ans après l'incident. Malgré les ordres adressés à Marzel pour comparaître devant le tribunal, ce dernier s'est absenté délibérément et a assigné un avocat pour demander un ajournement sans donner de raisons.

Le journal israélien a indiqué que le tribunal avait imposé à plusieurs reprises des amendes à Marzel et avait émis des ordres d'arrestation pour avoir refusé de se conformer aux ordres du tribunal, tandis que la police israélienne ne les a pas exécutés.

YORUMLARI GÖR ( 0 )
Okuyucu Yorumları 0 yorum
Diğer Haberler