Le leader de l’opposition turque : L’usage des armes chimiques est un crime contre l’humanité

"L’usage des armes chimiques est un crime contre l’humanité, quelle que soit la partie qui y a recours", a indiqué Kemal Kiliçdaroglu.

AA/Hatay

Le leader du Parti républicain du peuple (plus grand parti de l’opposition en Turquie), Kemal Kiliçdaroglu, a indiqué que "l’usage des armes chimiques était un crime contre l’humanité, quelle que soit la partie qui y a recours".

C’est ce qui ressort d’une déclaration de Kiliçdaroglu, faite à la presse dans la ville d’Antakya (province de Hatay), à la suite de l’attaque militaire de Washington, Londres et Paris contre des positions du régime syrien.

"L’usage des armes chimiques est un crime contre l’humanité, nous devons le savoir, personne n’a le droit de tuer des enfants", a souligné le leader de l’opposition turque.

Kiliçdaroglu a, d’autre part, exprimé son refus à l’égard des frappes contre le régime syrien, sans se référer aux conclusions des commissions onusiennes.

"Une commission onusienne d’experts devrait réaliser une enquête sur l’usage ou non des armes chimiques", a-t-il ajouté.

Et Kiliçdaroglu d’ajouter que "si leur usage est prouvé, le pays qui les a fabriquées serait facilement identifié. Que les mesures nécessaires soient donc prises, je ne suis pas contre".

Il a, également, indiqué qu'il n'était pas judicieux d'accroître davantage la tension dans la région, sans avoir pris les mesures nécessaires.

Kiliçdaroglu a par ailleurs appelé les responsables en Turquie, en Iran, en Syrie et en Irak à se réunir et à se concerter pour résoudre les problèmes.

L’attaque tripartite a été menée samedi en réponse à l’attaque chimique lancée par le régime syrien sur Douma, samedi dernier, ayant fait, selon les Casques blancs, au moins 78 morts et des centaines de morts.

YORUMLARI GÖR ( 0 )
Okuyucu Yorumları 0 yorum
Diğer Haberler