Le Rwanda accuse l'armée congolaise de violer ses frontières

Le Rwanda accuse l'armée congolaise de violer ses frontières

AA / Kinshasa / Pascal Mulegwa

Le Rwanda a accusé mercredi soir les forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) d’avoir violé ses frontières, provoquant des affrontements meurtriers dont le bilan n’est pas connu.

"Le 13 février dans le parc national des Virunga, les troupes congolaises ont violé notre frontière territoriale et ont attaqué notre propre position défensive à un endroit connu sous le nom de Mutara dans le district de Musanze", a déclaré l’armée rwandaise dans une correspondance adressée au mécanisme conjoint de vérification de la région des Grands Lacs (JVM), structure chargée de vérifier les frontières.

Dans le même texte consulté, jeudi, par Anadolu, le Rwanda demande au Mécanisme de vérifier "de toute urgence les motifs de la violation de ( son ) intégrité territoriale par la RDC".

L'armée congolaise avait pour sa part, indiqué avoir combattu des militaires étrangers au pied du Mont Mikeno (frontalier avec le Rwanda) sans donner plus de détails sur l'identité des militaires, ni sur les motifs de leur présence sur le territoire congolais.

Selon des sources sécuritaires congolaises qui ont requis l'anonymat, il s'agit de militaires rwandais.

Les violents affrontements auront fait une dizaine de blessés et plusieurs morts dans les deux camps, a déclaré mercredi à Anadolu un officier de la brigade de l'ONU en RDC.

Joint jeudi par Anadolu, le major Njike Kaiko, porte-parole de l’armée congolaise dans le Nord-Kivu, a affirmé que l’armée congolaise a déjà saisi le JVM pour "nous départager".

"Nous n’avons fait aucune incursion sur le sol rwandais, nous les avons repoussés, car ils étaient chez nous lourdement armés", a-t-il affirmé.

Le ministre de l’Intérieur du Nord-Kivu Valérien Mbalutwirandi a déclaré, jeudi, à Anadolu que l’armée congolaise "croyait au départ combattre des rebelles M23", réfugiés au Rwanda et en Ouganda depuis 2013.

L'armée rwandaise avait plusieurs fois fait des incursions sur le sol congolais pour combattre les rebelles des forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR) basés dans le Nord-Kivu depuis plus de deux décennies.

YORUMLARI GÖR ( 0 )
Okuyucu Yorumları 0 yorum
Diğer Haberler