L'Ethiopie abandonne les charges contre sept opposants, dont Gerba

L'Ethiopie abandonne les charges contre sept opposants, dont Gerba

AA / Addis-Abeba / Addis Getachew Tadesse

Le procureur général fédéral en Ethiopie a abandonné lundi les charges portées contre sept suspects, dont Bekele Gerba, un éminent opposant politique, a rapporté « Fana Broadcasting Corporation », un média affilé à l'Etat.

Cette décision intervient alors que des militants dans toute la région d'Oromia [l'une des des neuf régions administratives de l'Éthiopie], ont appelé en ligne à des manifestations pour revendiquer la libération de Bekele Gerba et d'autres politiciens de l'opposition. La vague de protestation a commencé à se former, lundi, dans plusieurs villes de la région qui vit depuis trois ans, sur le rythme de manifestations antigouvernementales persistantes.

Les six autres accusés sont Gurmessa Ayana, Addisu Bulala, Dejene Tafa, Getu Garuma, Tesfaye Liben et Beyene Ruda, selon « Fana Broadcasting Corporation ».

Selon le procureur général, Getachew Ambaye, les accusés seront libérés une fois la décision approuvée par le président Mulatu Teshome.

Cette décision fait partie des décisions prises par le Comité exécutif du Front démocratique révolutionnaire des peuples éthiopiens (FDRPE) d'abandonner les charges et de pardonner aux politiciens et aux citoyens afin de construire un consensus national et d'élargir l'espace politique, a déclaré la même source.

Depuis le début de janvier de cette année, le gouvernement a gracié ou abandonné des accusations portées contre plus de 7 milles personnes.

La semaine dernière, 746 personnes ont été graciées ou ont vu leurs accusations abandonnées.

Au cours des trois dernières années, des manifestations antigouvernementales généralisées se sont déclenchées à Oromia et en Amhara; les deux plus grandes régions fédérales du pays pour revendiquer des libertés politiques plus larges et plus d'équité économique.

Le gouvernement éthiopien a toujours nié détenir des prisonniers politiques, contrairement à ce qu'affirment les groupes des droits de l'homme et de l'opposition.

YORUMLARI GÖR ( 0 )
Okuyucu Yorumları 0 yorum
Diğer Haberler