Libye : La municipalité de Misrata réclame le report du retour des déplacés de Tawarga

AA/ Tripoli/ Jihad Nasr

La municipalité de Misrata (200 km à l'est de la capitale Tripoli) a réclamé au Conseil présidentiel du gouvernement libyen de Consensus national, le report du retour des réfugiés de Tawarga, prévu pour aujourd'hui jeudi.

Cette demande a été exprimée dans une déclaration surprise de la municipalité publiée, jeudi, sur son site électronique. Elle coïncide toutefois avec les préparatifs qu'effectue la population locale de Tawarga, en vue de regagner Misrata, après avoir vécu 7 ans dans des camps en dehors de la ville.

Plusieurs organismes tribaux et militaires à Misrata ont réclamé, mercredi, le report de cette mesure, dont "l'Association des martyrs et des personnes disparues de la Révolution du 17 février à Misrata", "le Conseil des Sages de Misrata", "le Conseil militaire de Misrata", ainsi que des dirigeants tribaux et des institutions civiles.

Depuis la victoire de la révolution qui avait mis fin au régime de Mouammar Kadhafi en 2011, les habitants de Tawarga (30 km à l'est de Misrata) avaient été déplacés de force, étant accusés d'être loyaux au défunt dirigeant libyen et de faire face aux rebelles de Misrata.

La municipalité de Misrata a attribué sa demande à "l'escalade médiatique de certaines parties (non identifiées) qui ne portent aucun intérêt à la mise en œuvre de l'accord conclu entre Misrata et Tawarga sur le retour des personnes déplacées".

Elle a expliqué que l'escalade avait provoqué "un déséquilibre dans les dispositions techniques et de sécurité préparées à l'avance, et que le comité chargé par le Conseil présidentiel n'est plus en mesure de suivre la mise en œuvre des termes de l'accord".

La municipalité n'a par ailleurs pas précisé de date pour le retour des personnes déplacées.

Aucun commentaire n'a été émis à l'immédiat de la part du gouvernement du Consens national au sujet de la demande de la municipalité de Misrata.

Le Chef du gouvernement libyen de Consensus, Fayez al-Sarraj, avait annoncé, au mois de décembre dernier, que les habitants de la ville de Tawarga, pourront regagner la ville de Misrata à partir de Février 2018, en vertu d'un accord conclu entre des représentants des deux villes rivales.

(AA)

YORUMLARI GÖR ( 0 )
Okuyucu Yorumları 0 yorum
Diğer Haberler