L'Italie condamne les attaques du régime syrien contre la Ghouta orientale

Le ministre italien des Affaires étrangères, Angelino Alfano, exprime sa "profonde préoccupation face à la détérioration de la situation en Syrie"

AA / Rome

Par Ecenur Colak

L'Italie a condamné, jeudi, les attaques du régime syrien contre des civils dans la banlieue syrienne de la Ghouta orientale.

"Je condamne fermement les bombardements aveugles que le régime mène contre des personnes sans défense et des infrastructures civiles", a déclaré dans un communiqué Angelino Alfano, le ministre italien des Affaires étrangères.

"Je souhaite exprimer ma profonde préoccupation face à la détérioration de la situation en Syrie", a-t-il ajouté.

En outre, le communiqué indique que l'Italie "se range du côté des Nations-Unies et de la Croix-Rouge internationale pour exiger l'accès humanitaire immédiat aux personnes assiégées en Syrie dans la région de la Ghouta orientale".

Les forces du régime syrien ont mené des frappes aériennes intensifiées sur la région depuis jeudi matin.

Située à la périphérie de la capitale Damas, la Ghouta orientale a été déclarée zone de désescalade dans laquelle les actes d'agression sont interdits.

Le régime syrien a, cependant, violé à plusieurs reprises l'accord et a ciblé des zones résidentielles dans la ville, tuant un total de 524 personnes et laissant environ 2.000 autres blessés depuis le 29 décembre 2017.

La Ghouta orientale, qui compte environ 400 000 habitants, est restée sous le siège d'un régime paralysant au cours des cinq dernières années.

La Syrie a été enfermée dans une guerre civile dévastatrice depuis mars 2011, lorsque le régime d'al-Assad a réprimé des manifestations pro-démocratiques avec une férocité hors du commun.

Alors que les responsables de l'ONU affirment que des centaines de milliers de personnes ont été tuées dans le conflit, les responsables du régime disent que le nombre de morts est proche de 10.000.

YORUMLARI GÖR ( 0 )
Okuyucu Yorumları 0 yorum
Diğer Haberler