L’OIAC "préoccupée" par l’utilisation d’armes chimiques en Syrie

L’OIAC "préoccupée" par l’utilisation d’armes chimiques en Syrie

AA/ La Haye (Pays-Bas)/ Abdullah Aşıran

Une organisation internationale a exprimé sa profonde préoccupation quant aux rapports faisant état de l’utilisation d’armes chimiques, récemment, en Syrie.

L’Organisation internationale pour l’Interdiction des Armes Chimiques (OIAC) relevant de l’ONU a indiqué, mercredi dans un communiqué dont Anadolu a eu copie, que "sa mission d'enquête poursuivra ses investigations minutieusement sur les allégations d’utilisation d’armes chimiques en Syrie".

L’OIAC dont le siège se trouve à la ville néerlandaise de La Haye, a affirmé que sa mission prendra en compte, dans l’élaboration de son propre rapport, les rapports médicaux, les enquêtes, les témoins et les documents connexes, outre les échantillons qu’elle se propose de prélever depuis les scènes du bombardement.

Le président de l’OIAC, Ahmet Üzümcü, a déclaré que "toute utilisation d’armes chimiques représente une violation de la Convention sur l'interdiction des armes chimiques (CWC) et des normes internationales", précise le communiqué.

Üzümcü, également diplomate turc, a souligné que les utilisateurs d'armes chimiques doivent être tenus responsables. A ses yeux, ces armes abominables ne doivent pas avoir place dans le monde d'aujourd'hui.

Par ailleurs, la Commission d'enquête indépendante de l'ONU sur la Syrie a annoncé, mardi, qu'elle avait ouvert une enquête au sujet des "rapports faisant état de l'utilisation du gaz de chlore" dans la province d'Idlib, dans le nord-ouest de la Syrie, ainsi que dans la région de la Ghouta orientale, dans les environs de la capitale, Damas, selon le président de la Commission, Paulo Sergio Pinheiro.

YORUMLARI GÖR ( 0 )
Okuyucu Yorumları 0 yorum
Diğer Haberler