Mali : 15 terroristes tués par Barkhane dans le Nord

Deux proches d'Iyad ag Ghali, leader du groupe Jamâat Al-Islam Wal-Muslimine, seraient parmi les victimes, selon des rumeurs non encore confirmées.

AA/Bamako/Mohamed Ali

Au moins 15 éléments du groupe extrémiste Jamâat Al-Islam Wal-Muslimine (JNIM-Groupe de soutien à l'Islam et aux Musulmans) ont été tués dans une attaque aérienne menée par la force française Barkhane contre leur convoi dans le Nord du Mali, a appris Anadolu jeudi de sources sécuritaires locales.

L’attaque, menée dans la nuit de mardi à mercredi, a visé un convoi composé de trois Pickups et d'une moto à moins de deux km de la frontière algérienne près de la vile de Tinzawatene, a indiqué Ghali Ag Seïd un habitant de Tinzawatene, joint au téléphone par Anadolu.

Interrogée à ce propos par Anadolu, une source sécuritaire malienne basée à Bamako a confirmé l’attaque, évoquant au moins 15 terroristes tués et d’autres capturés.

Malik Ag Wanesnete, un ancien colonel de l’armée malienne, proche d’Iyad Ag Ghali, leader de JNIM figure parmi les victimes, a précisé la même source qui préféré garder l'anonymat.

Selon des rumeurs non encore confirmées, Sidi Mohamed Ouganna un autre proche de Ag Ghali serait également parmi les victimes.

Depuis janvier 2013, la France mène une guerre implacable contre les groupes terroristes qui sévissent au Mali et dans la région du Sahel. Mais malgré les résultats importants régulièrement enregistrés, les groupes extrémistes ne cessent d’étendre leurs activités qui atteignent désormais le centre du Mali et mêmes les pays voisins comme le Niger et le Burkina Faso.

La Force G5 Sahel, une force conjointe des cinq du pays du Sahel (Mali, Mauritanie, Burkina Faso, Niger et Tchad) créée pour combattre les groupes terroristes au Sahel, se met en place lentement et peine à attendre sa pleine operationnalité.

YORUMLARI GÖR ( 0 )
Okuyucu Yorumları 0 yorum
Diğer Haberler