Myanmar: Des milliers de prisonniers amnistiés

Y compris 36 prisonniers politiques

AA / Yangon (Myanmar) / Kyaw Ye Lynn

Le président nouvellement élu du Myanmar a ordonné mardi la libération de plus de 8 500 prisonniers, dans le cadre d'une amnistie accordée à l’occasion des célébrations traditionnelles du Nouvel An.

L'amnistie, annoncée par le Cabinet du Président Win Myint, a été accordée à 8 490 ressortissants du Myanmar et à 51 étrangers.

La déclaration a indiqué que cette démarche a été entreprise "pour apporter la paix et la réconciliation, et pour le soutien humanitaire".

L'amnistie comprenait 36 personnes qui étaient inscrites comme prisonniers politiques par l'Association d'assistance aux prisonniers politiques (AAPP-Birmanie), basée en Thaïlande.

"Nous saluons cette initiative. C'est un bon début pour le nouveau président ", a déclaré Bo Kyi, cofondateur d'AAPP, à l'agence Anadolu.

Tous les prisonniers politiques n'ont pas été libérés, a-t-il tenu à préciser, révélant, à cet effet, qu’environ 200 militants politiques sont toujours en prison ou attendent d'être jugés.

"Maintenant que le Cabinet est dirigé par d'anciens prisonniers politiques tels que la Conseillère d'Etat, Aung San Suu Kyi, et le Président, Win Myint, il ne devrait plus y avoir de prisonniers politiques dans les prisons au Myanmar", a conclu Bo Kyi.

Des milliers de prisonniers politiques ont été libérés depuis 2011, lorsque l'ancienne junte militaire a remis le pouvoir à un gouvernement quasi-civil.

YORUMLARI GÖR ( 0 )
Okuyucu Yorumları 0 yorum
Diğer Haberler