Niger : dix opposants arrêtés

Ils participaient à une manifestation de protestation contre la loi de finances et la présence des bases militaires étrangères au Niger.

AA / Niamey / Kané Illa

Dix militants de l’opposition ont été arrêtés, à Niamey dans la nuit de dimanche à lundi, a appris Anadolu d’une source de l’opposition.

«Il y a dix de nos militants qui ont été arrêtés. Ils sont gardés dans les locaux de la police judiciaire», a indiqué Mme Bayard Mariama Gamatié, présidente du «Front de l’opposition indépendante (FOI)», dans une déclaration à Anadolu.

Les dix personnes ont été arrêtés aux environs de 23h GMT, alors qu’elles participaient à un sit-in organisé par le FOI pour protester contre la loi de finances 2018 et la présence des bases militaires étrangères au Niger.

Pendant toute la journée du dimanche et jusque tard dans la nuit, des centaines de manifestants ont occupé la «place Toumo», une des principales places de Niamey où se déroulent les manifestations.

A travers des discours et des slogans, ils ont exprimé leur rejet de la loi de finances et dénoncé la présence des bases militaires étrangères au Niger.

Depuis plusieurs semaines, des organisations de la société civile et les partis politiques de l’opposition multiplient les manifestations contre la nouvelle loi de finances, dont ils jugent certaines mesures «antisociales» et la présence des bases militaires étrangères, principalement celles françaises, qu’ils considèrent comme une «recolonisation».

Le dimanche 28 janvier dernier, la société civile avait lancé des «Journées d’actions citoyennes», consistant à organiser des marches et des meetings toutes les deux semaines, jusqu’à ce que le gouvernement revienne sur les «mesures antisociales» contenues dans la loi de finances.

Les députés de l’opposition ont récemment effectué des tournées dans toutes les régions du Niger, en vue «de sensibiliser les populations sur les conséquences néfastes de la nouvelle loi de finances».

Malgré les manifestations, aucune négociation n’est encore entamée entre le gouvernement et les organisations de la société civile et l’opposition.

YORUMLARI GÖR ( 0 )
Okuyucu Yorumları 0 yorum
Diğer Haberler