RDC-Conférence de Genève : 528 millions USD promis pour l’aide humanitaire

RDC-Conférence de Genève : 528 millions USD promis pour l’aide humanitaire

AA / Genève / Kinshasa / Pascal Mulegwa

Quelque 528 millions de dollars d'aide humanitaire ont été promis vendredi à Genève pour la
République démocratique du Congo (RDC) où 13 millions de personnes, dont un tiers
de déplacés internes, ont besoin d’une assistance humanitaire d’urgence cette année, a appris Anadolu de source officielle.

Ces fonds ont été promis lors de la conférence des donateurs internationaux
boycottée par Kinshasa et à laquelle ont pris part 54 pays.
Ces millions sont toute fois inférieurs aux attentes des organisateurs (l’ONU, l’Union
européenne et le Pays-Bas), qui espéraient mobiliser 1,7 de dollars réclamés par
l’ONU et les ONG pour leurs opérations humanitaires en 2018.

"C’est beaucoup d’argent. Mais cela représente moins de 50 centimes par jour pour
chacune des personnes dont nous essayons de sauver et de protéger la vie", a
déclaré lors de la conférence organisée au Palais des Nations, Mark Lowcock,
secrétaire général adjoint de l’ONU en charge des affaires humanitaires.

En RDC, les besoins humanitaires "augmentent" a mis en garde Lowcock rappelant
que la crise humanitaire actuelle dans ce pays a ses racines dans les conflits
ethniques, politiques et économiques.

Outre le 1,7 milliards réclamés, le Haut commissariat pour les refugiés (HCR) avait
aussi demandé 504 millions pour les réfugiés congolais dans les pays voisins
(qui seront 800.000 d'ici la fin de l'année selon l’ONU).

"Nous sommes déçus que trop peu de pays envoient un vrai message d'espoir aux
millions de Congolais qui ont désespérément besoin d'aide", a déclaré sur son
compte Twitter Jan Egeland, secrétaire général du Conseil norvégien des réfugiés
(NRC), une ONG opérant en RDC.

Malgré la colère de Kinshasa hostile à l’attitude alarmiste de l’ONU, le secrétaire
général de l'ONU Antonio Guterres a maintenu dans un message vidéo envoyé à Genève que
la RDC expérimente "l'une des plus graves crises humanitaires" au monde.

En l’espace d’un an, le nombre de personnes ayant besoin d’assistance dans ce pays
a presque doublé, passant de 7,3 millions à 13,1 millions.

Au total, la malnutrition aiguë sévère menace la vie de 2,2 millions d’enfants tandis que plus
de 4,6 millions d’enfants souffrent de malnutrition aiguë, d’après l’ONU.

La RDC est également confrontée à une épidémie de "violence sexuelle, la plupart
non déclarée et non traitée, et une grande partie contre les enfants", a renforcé
Mark LowCock qui a dernièrement visité le pays.

YORUMLARI GÖR ( 0 )
Okuyucu Yorumları 0 yorum
Diğer Haberler