Roi de Jordanie : Nous confirmons le droit éternel des Palestiniens, des Arabes et des Musulmans à Jérusalem (Lead)

Roi de Jordanie : Nous confirmons le droit éternel des Palestiniens, des Arabes et des Musulmans à Jérusalem (Lead)

AA/Amman/Laith Joneidi

Le Roi Abdallah II de Jordanie a déclaré que « Jérusalem est la clé de la paix » et qu’elle relève du droit éternel des Palestiniens, des Arabes et des Musulmans.

C’est ce qui ressort du discours d’ouverture du 29ème Sommet arabe, prononcé par le roi jordanien dans la ville de Dhahran dans le nord de l’Arabie Saoudite.

« L’année dernière, nous avons été honorés par la responsabilité de la présidence du Sommet arabe. Nous avions réaffirmé la nécessité de renforcer et d’activer le travail arabe conjoint, et d’adopter le choix de la paix globale et éternelle sur les bases des résolutions de la légitimité internationale et de l’initiative de paix arabe», a-t-il ajouté.

« Nous avons fait tout notre possible lors de la période de notre présidence du Sommet arabe, grâce à la coordination directe et étroite avec nos frères leaders arabes, pour faire face aux défis historiques rencontrés par notre nation », a-t-il poursuivi.

« Nous avons déployé ensemble toutes nos capacités et nos relations internationales pour servir les causes justes de notre nation arabe, à leur tête la Cause palestinienne et Jérusalem », a noté le Roi jordanien.

Abdallah II a souligné : «Nous devons reconfirmer le droit éternel et ancré des Palestiniens, des Arabes, des Musulmans et des Chrétiens à la ville sainte de Jérusalem qui est la clé de la paix dans la région, et qui doit être la pierre fondatrice pour parvenir à la solution globale qui garantit la mise en place de l’Etat de Palestine, dont la capitale est Jérusalem-Est, sur la base de la Solution à deux Etats et l’initiative arabe de paix ».

« Nos frères palestiniens sont des partisans de la paix, leur adhésion à la Solution à deux Etats et au rejet de la violence sont une preuve évidente de leur engagement ferme en faveur de la paix. Notre devoir à tous est de les appuyer et de soutenir leur détermination à défendre leurs droits légitimes en mettant en place leur Etat indépendant et en vivant en paix et en sécurité », a renchéri le Roi jordanien.

Abdallah II a affirmé que «la tutelle hachémite sur les lieux saints musulmans et chrétiens à Jérusalem est un devoir et une responsabilité historique dont nous sommes fiers ».

Quant à la crise syrienne, il a souligné : « nous avons soutenu toutes les initiatives ayant œuvré à pousser le processus de la paix et la désescalade, tels que les Pourparlers d’Astana, de Vienne et de Sotchi, tout en affirmant que tous ces efforts interviennent dans el cadre du soutien du processus de Genève, et non pas comme étant un substitut ».

A la fin de son allocution, le roi de Jordanie a appelé le Roi de l’Arabie Saoudite à recevoir la présidence de la session actuelle du Sommet arabe.

YORUMLARI GÖR ( 0 )
Okuyucu Yorumları 0 yorum
Diğer Haberler