Roi du Bahreïn: Les ingérences étrangères exigent plus de solidarité arabe (lead)

Dans son allocution lors de l'ouverture du 29ème Sommet Arabe, dans la ville saoudienne de Dhahran

AA / Mohamed Fahd
Le roi de Bahreïn, Hamad bin Issa al-Khalifa, a appelé dimanche à la solidarité arabe, pour faire face aux ingérences et aux convoitises étrangères.
C'est ce qui ressort de son allocution, lors de l'ouverture du 29e Sommet arabe, dans la ville de Dhahran, à l'est du royaume Saoudien.
Le souverain bahreïni a déclaré que "les ingérences et les convoitises étrangères, exigent une plus grande solidarité et coopération, seules à même d'unifier monde arabe et garantir sa sécurité et sa stabilité".
Il a souligné que "la préservation des richesses des etats arabes dépend de la coopération entre les pays frères, afin d'assurer leur sécurité et leur stabilité, de faire face aux ingérences étrangères répétées dans les affaires intérieures de plusieurs Etats et remettre ainsi de l'ordre dans les affaires de notre région, pour les ramener à la normale".
Le roi de Bahreïn a expliqué que la communauté internationale "se doit d'être plus impliquée dans la mise en oeuvre et l'application de ses décisions, de rétablir l'atmosphère positive à même d'assurer le succès du règlement politique des questions et des crises arabes et régionales, de mettre un terme aux ingérences étrangères et fournir la protection nécessaire aux peuples qui en auront été lésés".
Hamad bin Issa al-Khalifa a réitéré la position ferme de son pays concernant la question palestinienne.
Il a ainsi souligné "la nécessité d'instaurer un État palestinien indépendant et souverain, dans les frontières du 4 juin 1967, avec Jérusalem-Est comme capitale, conformément à la solution des deux États, à l'initiative de paix arabe et aux résolutions afférentes de la légitimité internationale".

YORUMLARI GÖR ( 0 )
Okuyucu Yorumları 0 yorum
Diğer Haberler