Russie: l'entrée de la mission de l'OIAC à Douma, tributaire de l'aval de l'ONU (lead)

"Je garantis que la Russie n'est pas intervenue sur les lieux de l'incident", déclare le MAE russe.

AA / Abdul-Jabbar Aburas

Le ministère russe des Affaires étrangères a déclaré, lundi, que l'entrée de la mission de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC), dans la ville de Douma, est soumise à l'aval du département de sécurité du secrétariat de l'ONU.

Cela fait suite à l'annonce, par la Mission britannique auprès de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques, que la Russie et le régime syrien n'ont pas encore autorisé la mission des experts de l'OIAC à accéder à Douma.

"Je l'exclus complètement. C'est une énième spéculation de nos collègues britanniques", a déclaré le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Riabkov.

"J'ai personnellement vérifié la véracité de ces allégations, or il s'est avéré que le départ de la mission vers Douma, bute sur l'absence de l'autorisation du département de sécurité du secrétariat de l'ONU aux experts, pour qu'ils se rendent sur les lieux " a t-il ajouté, selon la chaîne Russia Today.

Riabkov a considéré que "les actions armées illégales et illégitimes, menées par la Grande-Bretagne et un groupe d'autres pays (en référence à la frappe tripartite), à l'aube de samedi dernier, ont empêché cette question d'être résolue avec célérité".

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a pour sa part démenti que son pays ait tenté de manipuler le site de l'attaque chimique à Douma.

"Je garantis que la Russie n'est pas intervenue sur les lieux de l'incident", a déclaré M. Lavrov, cité par l'agence de presse russe Sputnik.

Les déclarations de Lavrov sont intervenues après que Washington eut exprimé sa préoccupation, quant à la "possible manipulation" des preuves relatives à l'attaque de la Douma par la Russie.

YORUMLARI GÖR ( 0 )
Okuyucu Yorumları 0 yorum
Diğer Haberler