Sécurité : Les présidents du G5 Sahel à Niamey pour évoquer les questions sécuritaires

Sont attendus à Niamey, les présidents du Burkina Faso, du Mali, de la Mauritanie et du Tchad pour discuter des questions sécuritaires dans le Sahel en proie à des attaques terroristes

AA / Niamey / Boureima Balima

La quatrième conférence des chefs d’Etats des pays membres de G5 Sahel s’ouvre, mardi, à Niamey apprend-on de source officielle dans la capitale nigérienne.

Sont attendus à Niamey, les présidents du Burkina Faso, Roch Marc Christian Kaboré, du Mali, Ibrahim Boubaker Keita, de la Mauritanie, Mohamed Ould Abdelaziz, et du Tchad, Idriss Déby Into, pour discuter des questions sécuritaires dans le Sahel en proie à des attaques terroristes depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011.

La rencontre de Niamey se tient après celle de Saint-Cloud près de Paris de décembre dernier, sur le financement des opérations militaires. Lors de cette rencontre, plusieurs partenaires ont annoncé leur soutien financier au G5 Sahel.

En prélude à la quatrième rencontre des chefs d’Etats, la troisième session ordinaire du Conseil des ministres du G5-Sahel se tient depuis dimanche à Niamey. Les ministres focalisent leurs travaux sur la consolidation de la paix, la sécurité et la stabilité dans l’espace du G5-Sahel.

Le ministre malien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Teman Hubert Coulibaly, président en exercice du Conseil des ministres du G5-Sahel, a déclaré, dans son allocution d’ouverture, que "la présidence malienne du G5 appuyée par plusieurs instances de l’Institution a travaillé sans relâche pour opérationnaliser la Force conjointe du G5-Sahel qui s’appuie désormais sur deux résolutions du Conseil de sécurité des Nations-Unies".

Cette Force, créée pour lutter contre le terrorisme et autre banditisme armé, a rappelé Hubert Coulibaly, a son Quartier Général (QG) à Sévaré, au centre du Mali. Elle a organisé deux opérations «HAW BI" et «PAGANLI» et a connu d’autres avancées en matière de défense et de sécurité.

La dernière session des ministres du G5 Sahel remonte à juin 2017 à Bamako. Celle qui se tient à Niamey a été précédée de la session du Comité de Défense et de Sécurité (CDS) de ladite institution.

La rencontre a pour objectif d’examiner et d’adopter plusieurs documents et de formuler des recommandations à la réunion des ministres du G5 Sahel.

YORUMLARI GÖR ( 0 )
Okuyucu Yorumları 0 yorum
Diğer Haberler