Sept civils syriens tués dans des raids aériens sur Idleb

La province d'Idleb a pourtant été déclarée «zone de désescalade»

AA / Idleb (Syrie)/ Eshref Musa et Burak Karacaoglu

Au moins sept personnes ont été tuées samedi dans deux frappes aériennes dans la province d'Idleb, dans le nord de la Syrie, selon un responsable local de l'agence de défense civile dans (Casques blancs).

"Les frappes aériennes contre des zones peuplées par des civils à Idleb ont tué sept personnes et de nombreux civils ont été blessés", a déclaré à l'agence Anadolu le directeur des Casques blancs à Idleb, Mustafa Haj Yusuf.

"Quatre civils sont morts lors d'attaques aériennes menées dans le district de Saraqib à Idlib et trois civils ont été tués dans le village de Tell Mardikh, soit sept morts au total", a-t-il détaillé.

Yusuf a indiqué que les frappes aériennes s'étaient intensifiées ces derniers mois.

Située dans le nord de la Syrie, près de la frontière turque, la province d'Idleb a été déclarée «zone de désescalade», dans le cadre des pourparlers d'Astana.

Contrôlée par des groupes armés anti-régime, la province a subi d'intenses frappes aériennes par le régime au cours des deux derniers mois.

La Syrie est enfermée dans une guerre civile dévastatrice depuis mars 2011. Le régime de Bachar al-Assad avait alors réprimé des manifestations pro-démocratiques avec une férocité inattendue et traîné le pays dans le chaos.

Alors que les responsables de l'ONU affirment que des centaines de milliers de personnes ont été tuées dans le conflit, les responsables du régime syrien disent que le nombre de morts est d’environ de dix mille.

YORUMLARI GÖR ( 0 )
Okuyucu Yorumları 0 yorum
Diğer Haberler