Turquie: 15 terroristes neutralisés du 29 janvier au 05 février (Lead)

Par ailleurs, 449 personnes placées en garde à vue pour apologie du terrorisme sur fond d'opposition à l'opération Rameau d'olivier, a indiqué le Ministère de l'Intérieur

AA - Ankara - Tuncay Çakmak

Les forces de sécurité ont neutralisé 15 terroristes au cours de la semaine écoulée, en Turquie.

C'est ce qui ressort d'un communiqué diffusé par le ministère turc de l'Intérieur, lundi.

Selon le communiqué, 1022 opérations antiterroristes ont été menées du 29 janvier au 05 février.

Lors de ces opérations, 15 terroristes ont été neutralisés, dont 5 ont été tués, 7 capturés vivants et 3 qui se sont rendus.

Les agents de sécurité ont mis en garde à vue 335 personnes suspectées d'aider le PKK, 27 personnes suspectées d'être en relation avec Daech, 518 personnes dans le cadre de la lutte contre FETO, et 35 personnes dans le cadre de la lutte contre les organisations terroristes d'extrême-gauche.

Au cours des opérations, les forces de sécurité ont détruit 9 grottes, abris et refuges souterrains utilisés par les éléments du PKK et 4 explosifs et mines, dans les provinces de l'Est et du Sud-est de la Turquie.

Par ailleurs, dans le cadre de la lutte contre la cybercriminalité, 449 personnes, accusées de faire l'apologie du terrorisme sur fond d'opposition à l'Opération Rameau d'olivier en cours dans la région d'Afrin dans le nord-ouest de la Syrie, ont été placées en garde à vue. De plus, 124 autres personnes ont été placées en garde à vue pour avoir participer à des manifestations interdites sur le même sujet.

Les agents de sécurité ont aussi saisi de nombreuses munitions, des grenades artisanales et des armes.

Luttant aussi contre le trafic des êtres humains, les agents de sécurité ont arrêté 84 personnes. Pendant cette période, 2932 migrants illégaux ont été interpellés.

Enfin, 934 comptes de médias sociaux ont été surveillés dans la même période, soupçonnés de faire la propagande d'organisation terroristes FETO, PKK et Daech, de semer la haine et d'insulter les dirigeants d'État. Les forces de sécurité ont poursuivi en justice 260 usagers de médias sociaux.

Okuyucu Yorumları 0 yorum
Diğer Haberler