Turquie: Le verdict est tombé dans le procès du "28 février" (Lead)

21 personnes, dont le chef d'état-major de l'époque, Ismail Hakki Karadayi, le chef de 1ère Armée, Cevik Bir et le Général, Cetin Dogan, figures emblématiques du coup d'état post-moderne, ont été condamnés à perpétuité.

AA - Ankara - Ayvaz Çolakoğlu
Les sentences sont tombées dans le procès du coup d’état post-moderne du 28 février 1997 à l’encontre des prévenus, dont la plupart sont des hauts cadres militaires de l’époque.
Le tribunal pénal d’Ankara a prononcé, vendredi, des peines de perpétuité à l’encontre de 21 prévenus accusés d’avoir fomenté le coup d’état post-moderne du 28 février 1997.
Le chef d'état-major de l'époque, Ismail Hakki Karadayi, le chef de 1ère Armée, Cevik Bir et le Général, Cetin Dogan, les figures les plus emblématiques du coup de force, font partis des individus condamnés à perpétuité.
Ils sont condamnés pour "avoir tenté de faire chuter par la force le gouvernement de la République de Turquie". Les avocats des 21 condamnés à perpétuité ont annoncé qu'ils allaient faire appel de la décision.
Parmi les 103 prévenus, 68 ont été jugés non-coupable et libérés, 10 ont été libérés car leurs crimes sont proscrits et 4 autres ont perdu la vie entre temps.
Les 21 condamnés évitent cependant la case prison, en raison de leur âge et état de santé, et devrons purger leurs peines à domicile avec contrôle judiciaire et interdiction de quitter le territoire national.
Le 28 février 1997, l'armée turque convoquait le Conseil Supérieur de la Sécurité en urgence afin d'exiger l'application par le gouvernement de 18 articles qui étaient censés protéger le régime mis en place par Mustafa Kemal Ataturk, fondateur de la République en 1923.
Or, à l'époque, le gouvernement de Necmettin Erbakan avait refusé ces injonctions considérant que l'armée n'avait pas s'immiscer dans la vie politique.
Pourtant, le pouvoir de l'armée était encore considérable en cette période, poussant ainsi, le gouvernement a démissionné.
Cette passe d'armes entre le gouvernement et l'armée est désormais connue sous le nom de "coup d'état post-moderne".

YORUMLARI GÖR ( 0 )
Okuyucu Yorumları 0 yorum
Diğer Haberler