UE: Fissures à cause du nucléaire iranien

Le Luxembourg accueille, lundi, une réunion des ministres des Affaires étrangères de l'UE.

AA/Bruxelles/Youssef Khatib

Le plan de l'Union européenne visant à contrer les intentions du président américain Donald Trump de se retirer de l'accord sur le nucléaire iranien a provoqué des fissures au sein de l'UE.

Les pourparlers entre les Etats-Unis, le Royaume-Uni, la France et l'Allemagne autour de la révision de l'accord sur le nucléaire iranien signé en 2015, se poursuivent.

L'administration du président américain a demandé aux alliés européens de travailler sur la suppression de ce que les Etats-Unis considèrent comme des lacunes dans l'accord et a averti qu'elles se retirera de l'accord à partir du 12 mai au cas où ses demandes ne sont pas prises en compte.

Afin de pousser Trump à renoncer à sa décision de se retirer de l'accord sur le nucléaire iranien, le Royaume-Uni, l'Allemagne et la France ont demandé aux autres membres de l'Union européenne d'imposer de nouvelles sanctions à Téhéran.

Or, les trois pays n'ont pas encore réussi à convaincre des pays comme la Grèce, l'Italie, l'Autriche, l'Espagne et la Suède de resserrer les sanctions contre l'Iran, selon les coulisses de l'UE.

Le Luxembourg accueille, lundi, une réunion des ministres des Affaires étrangères de l'UE. Il est prévu que Londres, Paris et Berlin déploient davantage d'effort pour convaincre les autres membres de l'UE d'imposer des sanctions supplémentaires à l'Iran.

Cette réunion est considérée comme la dernière chance qu'aura l'Union européenne pour parvenir à un accord, avant l'expiration du délai fixé par Trump, le 12 mai prochain.

YORUMLARI GÖR ( 0 )
Okuyucu Yorumları 0 yorum
Diğer Haberler