Yildirim : Frappes contre le Régime syrien, positives mais tardives

"Le Régime syrien tue son peuple depuis sept ans, mais l'Occident n'a pris la défense des opprimés qu'après l'utilisation des armes chimiques par le Régime", déclare le PM turc.

AA/Istanbul

Binali Yildirim, le premier ministre turc, a déclaré que la frappe tripartite contre les positions du Régime d'Al-Assad était une initiative positive, malgré son timing tardif, et ce, lors d'un discours prononcé en marge de la 6ème conférence générale du Parti de la justice et du développement (AKP) organisée à Tuzla, dans la ville d'Istanbul.

Yildirim a indiqué que les pays (les États-Unis, la France et le Royaume-Uni) qui ont mené la frappe militaire contre les positions du Régime n'ont pas réagi aux massacres qui ont eu lieu en Syrie jusqu'à l'utilisation des armes chimiques.

Il a ajouté que la frappe menée samedi dernier à l'aube est une leçon pour le Régime syrien et quiconque commet des massacres dans la région.

"Le Régime syrien tue son peuple depuis sept ans, mais l'Occident n'a pris la défense des opprimés qu'après l'utilisation des armes chimiques par le Régime" a signalé Yildirim affirmant que "la Turquie continuera à protéger les innocents et les civils face à l'injustice du Régime".

Washington, Paris et Londres ont annoncé, samedi, une frappe militaire tripartite contre des objectifs du Régime syrien.

Cette frappe intervient en réponse à l'attaque chimique perpétrée par le Régime syrien le 7 avril sur la Douma dans la Ghouta orientale faisant des dizaines de morts et des centaines de blessés.

YORUMLARI GÖR ( 0 )
Okuyucu Yorumları 0 yorum
Diğer Haberler